Votre cancer, Votre partenaire, Et vous

Le cancer a fait irruption dans votre vie et très probablement dans votre intimité. Certains des traitements que vous avez reçu ont pu avoir des effets indésirables qui vous font vous sentir moins désirable ou moins apte ou désireux d’avoir des relations sexuelles. 

Certains partenaires des patients concernés prennent la nouvelle avec indifférence, ou avec fatalité, ce qui meurtrit encore plus le patient. L’important est de ne pas se taire et de maintenir le dialogue au sein du couple. 

Communiquez avec votre partenaire

Le corps ou l’humeur qui change, les conséquences d’une intervention sur les fonctions urinaires et sexuelles, les effets d’un traitement sur la libido et/ou l’érection, ce sont là des effets « très indésirables », et le couple peut devenir une victime collatérale de la maladie.

Puisque la maladie bouleverse votre vie de couple, choisissez vous-même de la bouleverser, positivement! La parole est la première des clés : chacun doit dire ce qui lui manque, ce qu’il attend, regrette ou espère. La deuxième des clés, ce sont les projets, qui sont l’aventure du couple. Or rien ne vous interdit d’en bâtir, de travaux en escapades, de déco en fêtes! C’est le carburant de la complicité et de la tendresse.

Maintenir les échanges intimes

L’activité sexuelle est un régulateur de nos humeurs, c’est également un facteur d’équilibre du couple. L’impuissance est quant à elle un des effets secondaires de la chirurgie et du traitement hormonal, et être incapable d’avoir ou de tenir une érection peut être pénible pour certains hommes. Mais des solutions existent pour provoquer l’érection : elles peuvent vous être présentées par votre urologue.

De plus, de nombreux gestes amoureux ou simplement tendres, du massage aux caresses affectueuses, permettent de prolonger ces échanges intimes et la longue histoire de votre couple.

Feel+® pour deux

Ce que recommande Feel+ est bon pour tout le monde, et en particulier pour votre partenaire. Alors n’hésitez pas à l’impliquer dans votre programme en lui proposant de suivre votre régime et de partager vos séances d’exercice et vos promenades. C’est motivant, ce sont des moments agréables et c’est même un bon repère: en effet, le bon rythme de la marche, c’est celui où l’on parle sans s’essouffler. 

Noter le contenu de cette page

Average: 5 (1 vote)

Feedback Form