Gérer votre temps

Il n’y a que les travailleurs actifs pour croire qu’on a du temps, une fois à la retraite ! Le programme Feel+® doit venir se glisser, solidement et durablement, dans votre emploi du temps de ministre… Ce qui est bien, c’est qu’il n’est pas en contradiction avec une vie active : tout ce qui vous fait bouger, marcher, pédaler contribue à votre forme, dans la mesure où il ne s’agit pas d’activités stressantes ou dangereuses pour votre organisme. Voici quelques conseils de gestion de votre nouvel agenda.

La matinée 

Enfonçons une porte ouverte : le petit déjeuner est un repas ! Café, thé, chicorée ou jus de fruits, il doit comporter de quoi réhydrater votre corps après la nuit. Une ou deux tartines de pain complet pour l’énergie et les fibres, un (jus de) fruit et pourquoi pas un laitage, vous voilà paré. Si vous avez choisi de pratiquer vos exercices le matin, mangez léger car le sport bloque la digestion et les sensations peuvent être désagréables. Vous aurez bien gagné votre collation matinale ! 

Vous aurez activé tous vos muscles et assoupli vos articulations. Le corps secrète de l’adrénaline quand on le stimule, un dopant naturel pour la suite!

Le midi

Si vous envisagez de faire vos exercices à l’heure où d’autres font la sieste, déjeunez tôt afin de ne pas perturber votre digestion quand vous solliciterez vos abdominaux ! Le déjeuner comportera par exemple des crudités, une protéine (viande, poisson, œufs…) et des sucres lents.

Au restaurant, méfiez-vous des menus, au prix souvent avantageux, aux apports calorifiques parfois trop importants, surtout quand vin, fromage et dessert sont inclus dans la formule… Préférez un plat unique, précédé de crudités ou suivi d’un fruit, c’est en général amplement suffisant. 

Il est recommandé de boire (de l’eau, des jus de fruits sans sucres ajoutés, du thé, du bouillon de légumes…) entre les repas plutôt que pendant. Les alcools forts à l’apéritif sont à bannir sauf en de rares occasions mais un verre de vin rouge contient des tanins recommandés par les médecins!

L’après- midi

C’est environ deux heures, deux heures et demi après votre repas que vous pourrez accomplir votre séance sans gêne ou fatigue liée à la digestion. Certains patients la font précéder d’une promenade d’après repas, vous pouvez choisir l’ordre inverse. Tout est possible, même s’il est préférable d’échauffer tout le corps et d’activer progressivement la circulation sanguine en marchant avant les exercices. Enfin, hydratez-vous régulièrement et n’hésitez pas à prendre un « goûter » léger.

La soirée

Achever la journée par sa séance est un bon moyen d’évacuer les éventuelles tensions et contrariétés de la journée. En outre, cela ouvre l’appétit et donne à votre corps une saine fatigue : quelques heures après l’effort, le corps secrète des endorphines, calmants naturels qui promettent de doux rêves ! Le souper ne doit qu’exceptionnellement être un « dîner de gala ». Vous dormirez mieux et serez l’ami de votre  estomac en soupant « léger », par exemple d’une soupe, d’une légumineuse (lentilles), éventuellement d’une protéine de type poisson ou œuf accompagné de légumes ou de féculents en petite quantité. Certains patients, à l’image de Josef, aiment à faire leur promenade en couple, après le dîner. « On digère mieux, on dort mieux, et puis c’est facile de programmer ça tous les jours »

Exercices pour booster le moral

L’annonce de la maladie, les perspectives qu’elle ferme, ses conséquences physiques et celles du traitement peuvent donner « un coup de vieux » au patient, engendrer des moments de doute et de mélancolie, parfois de vraies dépressions. Le sport peut vous aider à dépasser ces moments difficiles: se sentir plus tonique, plus souple, plus endurant, c’est rajeunir! L’activité physique est bonne pour le moral et pour l’image que l’on a de soi, que l’on donne de soi.

Noter le contenu de cette page

Average: 5 (1 vote)

Feedback Form