Faites-vous aider

Votre vie sociale a peut-être pâti de tous ces tests et traitements, et garder contact avec vos amis et votre famille lointaine est peut-être le premier point de votre « to do list ». Garder une vie sociale raisonnablement animée peut d’autre part faire des merveilles sur votre moral et c’est une méthode anti-âge reconnue!

En effet, beaucoup d’hommes atteints du cancer de la prostate disent qu’ils ont trouvé une nouvelle énergie dans leur vie sociale. Certains ont découvert des organisations de patients qui les ont aidé à en apprendre plus sur la maladie et ses conséquences, et leur a permis de discuter avec d’autres personnes dans la même situation. D’autres ont rejoint un nouveau club ou une nouvelle association dans lesquels personne n’est au courant de leur maladie. 

« Rencontrer un groupe de patients est un énorme soutien. Notre association “Nous aussi” nous permet de parler entre nous et d’interroger des médecins : une porte à passer et la science vient à nous, avec de bonnes réponses ! Il faut être informé régulièrement, par plusieurs sources, pour changer d’attitude et de regard sur les choses. Trop de patients ignorent que cela existe, or il ne faut pas rester seul, il est bon de parler avec des gens qui sont passés par là, qui ont reçu les traitements. On aborde toutes les questions, y compris psychologiques. »  Josef, 80 ans.

Les vertus du groupe

Vélo, rando ou marche en groupe permettent de « sortir de la maladie ». En effet, en pratiquant seul ou en couple, on peut avoir tendance à vivre le programme comme une rééducation, une conséquence directe du cancer, alors qu’en groupe cela devient un loisir actif, quotidien. Vous pouvez choisir un club ou un groupe sans lien avec la maladie ou le programme, mais veillez à ne pas vous voir imposer un rythme inadapté.

S’informer

La plupart des patients ont consulté Internet pour en savoir davantage sur leur maladie. Il existe de bons sites, généralistes ou spécialistes, où les informations fondamentales sont fiables et compréhensibles. Vérifiez toujours de qui émane une information, préférez les sites officiels aux sites commerciaux, les média reconnus aux blogs anonymes. Et si le résultat de vos recherches vous trouble, parlez-en à votre médecin.

Les forums de patients

Ces forums sont des lieux d’expression et d’échanges indispensables. On peut y être un lecteur muet ou partager son expérience. Quelques précautions sont indispensables. En premier lieu, votre cas est unique, ne tirez pas de conclusions à partir des situations d’autres patients, dont le cas est tout aussi unique. En second lieu, attention à ces patients « très informés » qui émettent des diagnostics ou des avis infondés sur les traitements des autres. Enfin, une fréquentation trop assidue des forums peut s’avérer déprimante ou stressante. Protégez-vous.

Ci-dessous voici des liens d’organisations de patients européennes et internationales qui fournissent de bonnes informations et un soutien pour toutes les personnes affectées par le cancer de la prostate, y compris les patients, leurs familles, et le personnel soignant.

Europa UOMO – La coalition européenne de lutte contre le cancer de la prostate.

L’association internationale « Nous aussi ».

Cancer de la prostate Royaume-Uni.

Noter le contenu de cette page

Average: 5 (1 vote)

Feedback Form